Aller au contenu principal
Commerce

Le commerce alimentaire plébiscité en centres-villes

Deux études présentées lors des Assises de “Centre-ville en mouvement” confirment l’attachement des Français pour leur cœur de ville et les commerces s’y trouvant.

Les résidents des villes fréquentent de plus en plus les marchés de plein vent. © Philippe Gautier - FLD

A l’occasion des 14es Assises de l’association “Centre-ville en mouvement” qui se sont déroulées les 3 et 4 juillet à Pau (Pyrénées-Atlantiques), la société Clear Channel a présenté les résultats de son 4e baromètre du centre-ville et du commerce.

La fréquentation du cœur des villes reste forte et augmente même en un an : 78 % des Français s’y rendent au moins une fois par semaine (+5 % par rapport à 2018), même si les perturbations engendrées par le mouvement des "gilets jaunes" ont un peu influé la fréquentation : 28 % ont changé leurs habitudes, 19 % ont moins fréquenté les centres-villes (41 % à Paris quand même !).

Les Français manifestent leur attachement au centre-ville (72 %, +14 %) même s’ils sont 44 % à estimer qu’il est en déclin. Les attentes sont cependant diverses. Ainsi, les seniors et les habitants des petites villes privilégient la présence de commerces alimentaires en centre-ville. Les plus jeunes (18-24 ans), tout comme les résidents de grandes villes, s’attendent plutôt à y trouver logement, équipements sportifs, transport…

Le centre-ville demeure malgré tout le lieu des achats : 35 % des interviewés fréquentent les marchés de plein vent (+4 %/2018) et 28 % les artisans de bouche en magasins.

Clear Channel a par ailleurs décelé deux tendances émergentes dans la fréquentation des commerces : les circuits courts (28 %) et les halles gourmandes (27 %).

Les primeurs en 2e position après les boulangers

Ces résultats sont à rapprocher de l’étude CSA pour le compte de la CGAD portant sur les commerces alimentaires de proximité. Elle confirme la bonne opinion des Français (89 % en ont une bonne image) et surtout, ils sont 90 % à penser que les commerces alimentaires dynamisent les centres-villes. 27 % des Français s’y rendent plus souvent qu’il y a cinq ans.

Parmi les commerces considérés comme les plus importants, les primeurs (75 %) arrivent en deuxième position juste après l’indéboulonnable boulangerie (90 %). Pourquoi un tel attachement ? Parce que le commerce alimentaire présente des valeurs appréciées des Français : entreprise à taille humaine (90 %), convivialité (86 %), savoir-faire et qualité (84 %).

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su