Aller au contenu principal
Lot-et-Garonne

L’interprofession du pruneau se relance

La filière Pruneau d’Agen dispose d’une nouvelle feuille de route avec deux axes : réorganisation de la filière pour améliorer son efficacité et développement des marchés.

Le comité de direction du Bip a validé la réorganisation de la filière lancée en juin dernier. © Guy Dubon

Après une période difficile qui a vu son budget divisé par trois en deux ans et son effectif passé de 18 à 8 personnes, le Bureau interprofessionnel du pruneau (Bip) se remet en route. Fin octobre, le comité de direction du Bip a validé la réorganisation de la filière, lancée depuis juin 2019, afin de répondre à trois objectifs : apporter une vision commune du pruneau et de la filière, privilégier les intérêts collectifs aux intérêts individuels, œuvrer ensemble pour que chaque membre de la filière assure et assume pleinement sa mission. « Le pruneau d’Agen on y croit, il y a beaucoup d’interprofessions qui fonctionnent très bien », assure Nicolas Mortemousque, président du Bip.

De nouveaux débouchés

Pour cela, un plan stratégique pour dynamiser la commercialisation a été validé. Il s’appuie sur une segmentation de l’offre à l’amont et à l’aval afin de proposer une qualité supérieure pour les marchés qui sont susceptibles de les valoriser en France et dans certains pays du bassin méditerranéen. « L’IGP était novateur en 2002. Maintenant, il faut faire plus pour valoriser le haut de gamme avec de nouveaux critères qualitatifs, notamment le rapport sucre/acidité », explique le professionnel. L’objectif est de dynamiser l’export sur des pays qui représentent un potentiel important pour le pruneau français et qui le différencient de ses concurrents outre-Atlantique (Chili/États-Unis). Le projet intègre également la progression de la demande en pruneaux déstructurés pour le marché d’ingrédients. La feuille de route comprend aussi un plan de communication collective basé sur les atouts du produit et une mise en synergie avec les actions de communication des entreprises. Elle souhaite développer une communication adaptée au pruneau bio. La filière du Pruneau d’Agen occupe la 1re place européenne et la 3e au niveau mondial derrière les États-Unis et le Chili sur le marché du pruneau. Elle représente 1 000 exploitations, 12 000 ha, dont 10 % en bio, pour une production annuelle de 42 000 t. 10 000 emplois y sont rattachés.

« L’IGP était novateur en 2002. Maintenant, il faut faire plus pour valoriser le haut de gamme. »

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su