Aller au contenu principal
OMC Fruits et Légumes

L’Areflh a présenté son livre blanc au Parlement européen

© Areflh

Mardi 5 septembre, à l'occasion de la conférence organisée par les députés européens Michel Dantin (PPE) et Paolo de Castro (S&D) au Parlement européen, l’Areflh a dévoilé son “Livre blanc sur l'OCM fruits et légumes : un bilan positif des 20 ans de l'organisation commune des marchés“. En présence d'un public nombreux (plus de 80 représentants des institutions européennes, des gouvernements régionaux et des organisations professionnelles), l’association a mis en exergue « le rôle de l'OCM f&l en tant qu'instrument clé de l'Europe pour le développement du secteur qui a réussi à combiner la compétitivité et la durabilité en tant qu’éléments clés du regroupement des producteurs et du renforcement du secteur ».

Dans son discours d’ouverture, Michel Dantin a souligné le rôle de l’OCM dans « l’aboutissement de vraies avancées dans de nombreux domaines tels que le regroupement de l’offre, l’amélioration de la qualité, l’environnement, la recherche et l’innovation ». La Commission européenne, représentée par Jens Schaps, directeur de la DG Agri, a réaffirmé l’importance du dispositif comme modèle pour les autres secteurs de l’agriculture européenne.

Simona Caselli, présidente de l’Areflh, a rappelé que « l’OCM fruits et légumes doit représenter, pour le présent et pour l'avenir, un instrument indispensable non seulement pour son impact positif sur le secteur, mais aussi pour la spécificité de son dispositif administratif et financier ». Jean-Louis Moulon, vice-président et président du Collège des producteurs de l’Areflh, a mis l’accent sur le rôle de l’OCM comme vecteur de regroupement de l’offre face à une distribution très concentrée et sa capacité d’assurer un important ancrage social et territorial par l’emploi d’une main-d’oeuvre nombreuse et de plus en plus qualifiée.

Le Livre blanc présente également une série de propositions pour des améliorations futures afin de relever les défis de la mondialisation, de la demande croissante en produits écologiques, de la nécessité d'une meilleure concentration de l'offre et de l'organisation pour améliorer l'efficacité des OP. Des préconisations sont aussi faites sur une gestion plus efficace des risques ainsi que de la nécessité d'investir dans l'innovation au sein du secteur et dans le développement plus rapide de productions respectueuses de l'environnement.

À lire aussi

  • Vignette
    Tendance : évolution en ordre dispersé

    Le commerce est resté décevant pour le chou-fleur, l’endive et le poireau, les ventes manqu

  • Vignette
    Perspective : un contexte moins favorable

    La poursuite des vacances scolaires dans deux zones sur trois, dont la région parisienne, et la f

  • Vignette
    Carotte

    Tendance : Les arrachages sont restés difficiles, après les intempéries, et les écarts de

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance : Le marché est resté peu évolutif, sur l'ensemble de la semaine.

  • Vignette
    Concombre

    Tendance : La saison française s'est mise en place, avec le début d

  • Vignette
    Endive

    Tendance : Le marché est resté morose, ces derniers jours.