Aller au contenu principal
Consommation

Tomate et melon : un même goût en GMS ou chez un primeur ?

La saveur d’un melon ressenti par le consommateur est-elle différente qu’il soit acheté en GMS, en hard discount ou chez un primeur ? Et celle de la tomate ?

La satisfaction globale est supérieure pour le melon que pour la tomate grappe. © Philippe Gautier - FLD

L’association CLCV (Consommation Logement Cadre de vie) s’est penchée sur le niveau de satisfaction des consommateurs concernant la tomate grappe et le melon Charentais (Lire l’autre article de FLD “Tomate et melon : le consommateur toujours insatisfait”). La CLCV a aussi étudié comment le consommateur évaluait le goût de ces deux produits selon les différents types de commerce.

Pour la tomate, d’une manière générale, aucun circuit de distribution ne trouve grâce aux yeux du consommateur : 48 % d’avis défavorable pour le hard-discount, 47 % pour la GMS. Seul, le commerce traditionnel s’en tire un peu mieux avec "seulement" 37 % d’avis défavorables. Ici, l’insatisfaction du consommateur s’exprime par le manque de caractère sucré des tomates grappe.

En revanche, pour le melon, le primeur ne recueille que 42 % d’avis favorables alors que le melon vendu en hard discount semble satisfaire (50 % d’avis globalement favorables). Selon la CLCV, la prévalence ce type de magasins s’expliquerait par le consommateur y trouverait un melon plus sucré qu’en GMS ou chez le primeur.

Si globalement le prix intervient peu dans la satisfaction globale du consommateur, à y regarder de plus près, des différences notables apparaissent. Ainsi, selon la CLCV, les tomates vendues 1,20 €/kg (prix moyen le plus bas relevé) ne sont appréciées que par 30 % des consommateurs, alors que celles vendues à 3,10 €/kg (prix moyen le plus haut relevé) recueillent 40 % d’avis favorables. L’écart est faible (10 %) mais il souligne néanmoins une corrélation prix-qualité dans l’esprit du consommateur. Ce n’est pas le cas pour le melon. Quelle que soit la tranche de prix, les avis sont favorables : à 57 % pour un melon vendu 1,80 €, à 55 % pour un melon à 2,40 € et même à 45 % pour celui vendu 3,45 € pièce !

La CLCV recommande d’intégrer des critères gustatifs dans les normes de contrôle de la tomate et du melon.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su