Aller au contenu principal
Bio

Des auxiliaires mobilisables pour les maraîchers

En partenariat avec l’Itab Lab, le Civam Bio 66 a organisé fin novembre une journée technique sur la biodiversité fonctionnelle et lutte biologique en maraîchage sous abris au Lycée agricole de Théza (66).

La biodiversité fonctionnelle fournit durablement le gîte et le couvert aux auxiliaires et favorise leur maintien. © GRAB

L’intérêt des auxiliaires naturels dans la lutte contre les ravageurs n’est plus à démontrer. Intérêts écologique et sociétal certes, mais aussi économique. Reste pourtant à bien comprendre ce qui distingue la biodiversité fonctionnelle de la lutte biologique.

Optimiser les services rendus

« Avec la biodiversité fonctionnelle, il y a un nouvel enjeu : celui de fournir durablement le gîte et le couvert aux auxiliaires. C’est essentiel car il s’agit de favoriser leur maintien dans le temps sur l’exploitation et éviter leur départ », explique Jérôme Lambion du Grab. En effet, pas moins de neuf auxiliaires sur dix ont besoin des milieux hors culture pour effectuer leur cycle annuel. Pour optimiser les services rendus par ces auxiliaires, de préférence indigènes, il est important de leur fournir des zones refuges proches des cultures pour se protéger, des zones corridor en vue de faciliter leurs déplacements, de nouvelles ressources alimentaires tels que des proies, hôtes alternatifs ou encore de la nourriture complémentaire que peut être le nectar, le pollen. Face aux nombreuses espèces d’auxiliaires mobilisables, les producteurs vont devoir apprendre à les connaître et acquérir la technicité nécessaire pour favoriser cette biodiversité. Pour illustrer les avancées en matière de biodiversité fonctionnelle, Jérôme Lambion a présenté le projet Ecophyto Macroplus. Son objectif vise à installer et pérenniser dans des cultures sous abri Macrolophus pygmaeus, une punaise présente naturellement dans le Sud de la France, prédatrice de nombreux ravageurs des cultures légumières parmi lesquels les aleurodes, acariens tétranyques, pucerons…

A lire aussi : La punaise prend le relais

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su