Aller au contenu principal

Europe : la production de châtaigne à la relance

Eurocastanea présente le 4 décembre aux parlementaires européens ses stratégies de développement pour la filière châtaigne. Celle-ci prévoit un plan de plantations de 40 000 hectares sur dix ans.

© Invenio

La filière châtaigne européenne invite les parlementaires européens des Commissions de l’agriculture et de l’environnement à une présentation, le 4 décembre, des stratégies développées dans les pays producteurs membres d’Eurocastanea (Espagne, Italie, France, Portugal et depuis cette année, Autriche). Pour Eurocastanea, la filière châtaigne souffre d’un déficit important d’image et d’une méconnaissance de ses atouts de la part des décideurs politiques européens et nationaux.

Etat des lieux de la production européenne

En septembre dernier, les Xes Rencontres européennes de la châtaigne qui se déroulaient au Portugal ont permis de dresser un état des lieux de la production européenne et un prévisionnel de la campagne. L’Espagne estime sa production globalement supérieure à 2018 qui était de 34 000 t. Les volumes des régions de Galice, Castilla y Leon et Extremadure progressent de 20 % alors que ceux d’Andalousie baissent de 30 %. En Italie, la situation est hétérogène suivant les régions. Un mois de mai froid et pluvieux pendant la floraison a limité la charge des arbres. Les producteurs espèrent alors des fruits de plus gros calibres si la météo est favorable. Le retour du cynips qui pénalise les rendements a été constaté dans certaines zones d’Italie du nord. Au sud, la récolte sera identique à 2018. On estime globalement la production italienne entre 28 000 et 32 000 t.

Un plan de plantations de 40 000 ha sur dix ans

La production du Portugal progresse grâce aux plantations récentes de ces dernières années. En 2018, elle a atteint 34 000 t pour 39 000 ha. Il ne semble pas qu’il y ait de problème majeur, le Portugal n’ayant pas connu les fortes chaleurs de cet été. En France, le bassin du Sud-est rencontre de gros problèmes de mortalité d’arbres due à la maladie de l’encre, affaiblis par les sécheresses successives. Le phénomène semble moins accentué cette année. Les arbres sont tout de même correctement chargés mais les castanéiculteurs s’interrogent sur le calibre final. Eurocastanea, qui rassemble les filières d’Espagne, d'Italie, de France, du Portugal et depuis cette année d’Autriche, a réaffirmé sa volonté d’inverser la tendance au déclin de la production européenne par un plan de plantations de 40 000 ha sur dix ans. « Des actions de sensibilisation vont être organisées aux niveaux local, régional, national et européen pour convaincre les décideurs politiques et institutionnels de la nécessité d’encourager cette reconquête et de la soutenir », assurent ses membres.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su