Aller au contenu principal

Le Marché de Phalempin construit son avenir

En fêtant ses 25 ans, le Marché de Phalempin a démontré son dynamisme. Ancrée sur son territoire, la coopérative du Nord met l’adhérent au cœur de ses projets de développement. De nouvelles échéances l’attendent.

André Tondeur, président depuis 1999, a insisté sur les valeurs portées par la coopératives et unissant ses 230 adhérents. © Thierry Becqueriaux

450 invités, dont 90 enfants, une grande majorité de producteurs et d’anciens producteurs ont fêté dans une réelle ambiance familiale les 25 ans de leur coopérative de légumes « Marché de Phalempin ». Ils auront été marqués avant tout par l’émergence d’une coopérative solide et responsable. « Ses administrateurs ont été visionnaires et ont su tirer dans le bon sens et faire parfois avec des bouts de ficelle de véritables cordes ». Ils ont su emprunter les bons chemins et surtout ne pas s’en écarter ! Dans son intervention, André Tondeur, président depuis 1999, a insisté sur l’extrême importance du statut et des valeurs portés par la coopérative unissant les 230 adhérents. Bien sûr, la coopération est un laboratoire de solutions inédites, mais elle est surtout « un facteur d’équilibre pour les producteurs, car seuls les paysans ne peuvent répondre aux demandes de la GMS et de la RHF », a-t-il précisé. La coopération est avant tout « le plus fort instrument de solidarité entre paysans ».

Une vision commune

Equité, responsabilité et solidarité sont à ses yeux les trois valeurs fondamentales qui doivent guider tout projet coopératif. Aboutissement d’une très longue restructuration des différents bassins légumiers du Nord-Pas de Calais, la vie du Marché de Phalempin ne fut pas toujours « un long fleuve tranquille ». La coopérative a dû faire face à la disparition des cadrans, à des fusions-défusions, aux crises endivières successives avant que Perle du Nord ne lance l'endive à la pièce en 2010. Durant ces années-là, le commerce associé à la coopérative a évolué fortement : les actuels bureaux de vente sont bien différents de ceux de 1999 ! Les marques et les labels se sont multipliés (AB, label rouge, Saveurs en’Or…) jusqu’à la création d’une filiale négoce sur le MIN de Lille (Saveurs au Quotidien) en 2009 et la fusion avec Sipenord, la coopérative des Flandres en 2018. Le Marché de Phalempin a su construire une vision commune, et bâtir une coopérative puissante au gré des alliances locales puis régionales… mais toujours avec le même credo : la coopérative doit garder son âme en permettant le développement des exploitations familiales tout en dynamisant le bassin légumier. Elle commercialise 50 000 tonnes de fruits et légumes dont 27 138 t d’endives et 617 t de fraises, réalise un chiffre d’affaires de 60 M€ et emploie 45 salariés.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su