Aller au contenu principal
Et aussi

Bio : passe d’armes sur les marges

Selon l’UFC-Que Choisir, sur les poireaux bio par exemple, « la grande distribution marge 2,5 fois plus que sur le conventionnel ». © Claire Tillier - FLD

Le 22 août, l’UFC-Que Choisir a publié la deuxième mouture de son étude sur les marges de la grande distribution sur les fruits et légumes bio (la première date de 2017). Se basant sur 24 produits cotés par le RNM, l’association y dénonce « le niveau exorbitant des marges brutes sur la bio : en moyenne 75 % plus élevées qu’en conventionnel ». Pour les trois fruits et légumes les plus consommés – pomme de terre, tomate, pomme – les marges brutes seraient respectivement de 83 %, 109 % et 149 %. Et l’UFC-Que Choisir de citer un cas ultime à ses yeux : le poireau bio « où la grande distribution marge 2,5 fois plus que sur le conventionnel ».

La réponse de la distribution ne s’est pas fait attendre. S’exprimant dans Le Parisien notamment, Jacques Creyssel, délégué général de la FCD, a réagi : « C’est une étude à charge qui ne repose sur rien de sérieux. La notion de marge brute n’est plus utilisée depuis longtemps car elle ne prend pas en compte les coûts des distributeurs ». Pour lui, il vaudrait mieux considérer la marge nette : « Mais cet indicateur est confidentiel dans chaque enseigne », précise le délégué général de la FCD.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su