Aller au contenu principal

La noix s’adapte aux techniques alternatives

La Senura fête les 20 ans de recherche consacrée à la confusion sexuelle. Fin juillet, elle est revenue sur les solutions alternatives contre le carpocapse et la mouche du brou.

En marchant le long des allées des noyeraies, le démonstrateur de M2I Life tire dans chaque arbre à l'aide du fusil de paintball pour diffuser les phéromones contre le carpocapse. © V.Montmartin

La Station d’expérimentation nucicole de Rhône-Alpes (Senura) de Chatte a présenté cet été, devant une centaine de nuciculteurs de la région, la création d’un îlot d’essais de techniques alternatives contre le carpocapse et la mouche du brou. S’étalant sur 100 hectares, cet îlot regroupe 14 nuciculteurs. Il permet de tester de nouvelles techniques dans des conditions idéales. « En étant plus nombreux, le centre des parcelles est mieux protégé. On peut baisser les doses et le coût du produit à l’hectare », explique Agnès Verhaeghe, responsable scientifique de la Senura.

Lutte contre le carpocapse

Contre le carpocapse, Sumi Agro France propose le Ginko ring. Près de 100 diffuseurs passifs de phéromones sont à poser à l’hectare, soit deux heures de travail. Plus récent, le Checkmate Puffer de Sangosse est un boîtier équipé d’une bonbonne diffusant les phéromones durant la nuit. Il ne faut que deux ou trois diffuseurs à l’hectare. L’inconvénient de ces produits est le système de pose qui nécessite une perche ou une nacelle. L’entreprise française M2I Life sciences développe un produit à base de phéromones sous forme de billes. Insérées dans un fusil de paintball, elles explosent au contact de l’arbre. Il est encore en cours d’homologation.

Contre la mouche du brou

Pour lutter contre la mouche du brou, certains agriculteurs utilisent Sokalciarbo WP de l’entreprise Soka diffusé avec un atomiseur qui empêche la mouche de venir pondre dans les noix. De son côté, le Syneis Appat de Dow Agrosciences est un insecticide faiblement dosé appliqué au pinceau qui attire la mouche et la tue. Ces techniques alternatives posent la question du renouvellement régulier du produit. Certains nuciculteurs font quatre passages par saison. Bayer a également développé un diffuseur, le Decistrap MB. C’est une sorte de boîte qui attire la mouche, la bloque à l’intérieur où l’attend l’insecticide. La facilité de pose et la technicité vont avec le prix. De l’insecticide classique au diffuseur sophistiqué, le prix à l’hectare peut être multiplié par trois.

 

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su