Aller au contenu principal
Fruit Attraction 2018

10 ans de fruits et légumes sous le soleil

Le salon Fruit Attraction a encore battu des records. Retour sur cette édition 2018.

Cliquez sur le nom des entreprises ou des produits (en rose) pour découvrir toutes leurs actualités récoltées lors de ce Fruit Attraction 2018.

© Julia Commandeur - FLD

Dix ans… Bel anniversaire pour Fruit Attraction qui les a bien fêtés mais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Du 23 au 25 octobre, 1 600 entreprises du secteur f&l ont exposé sur 50 000 m2 d’espace d’exposition répartis sur huit halls. 70 000 visiteurs de 120 pays étaient attendus. Cette année, Fruit Attraction a innové en proposant un espace Flower&Garden Attraction, dédié aux plantes et fleurs. Chaque année, le nombre de visiteurs, exposants et halls augmente. Bien que l'événement n'ait pas encore atteint le nombre et la taille de Berlin, les exposants ont le sentiment que c'est la direction prise par Fruit Attraction mais espèrent que le salon maintiendra son identité, notamment la qualité des rendez-vous BtB. Madrid, c’est le salon du business, entend-on souvent dans les allées. La participation internationale représente 24 % du total.

 

(c) Julia Commandeur - FLD

 

Un pavillon France toujours plus fort

Record battu une nouvelle fois pour le pavillon France. Il est encore en forte croissance, avec plus de 1688 m2 à l’entrée du hall 8, soit une progression sur un an de 45 %, en raison de l’intégration d’Interfel et des nouvelles entreprises et sans compter les entreprises exposant dans le bio. Le pavillon français reste la plus grande représentation étrangère depuis le début du salon Fruit Attraction.

Pour cette édition 2018, elle compte un nombre record d'exposants : 105 entreprises plus 97 grossistes sous Saint Charles Export. À noter également la présence de cinq régions (Hauts de France, Auvergne Rhône Alpes, Centre Val-de-Loire, Occitanie), de deux autorités portuaires (port de Sète et port de Dunkerque) et un marché de gros à projection internationale (Saint-Charles Export), l’interprofession Interfel et un syndicat (Union des producteurs de melons du Haut-Poitou).

Quelques entreprises ont fait leurs premiers pas en tant qu’exposant : Apsa, Herbes du Roussillon, Marionnet, Soldive pour la première fois sous pavillon français, Cerifrais.

Deux entreprises exposaient dans le hall bio (à côté, en pavillon 6) sous bannière Business France : Alter Bio et Legros Bio. Côté bio, on peut aussi noter la présence d’Idyl, de ProNatura… Le succès du bio ne se dément pas. Lire aussi un résumé de la première édition de BioFruit Congress.

 

(c) Julia Commandeur - FLD

 

Qu’a-t-on vu à Madrid ?

Comme à son habitude, Fruit Attraction reste le salon parfait pour lancer les campagnes de pommes de terre, de kiwis, de pommes… Ces produits étaient légions dans les allées. Primland, Pink Lady et Val Venosta ont ainsi lancé leur saison 2018. Les créations variétales en pommes n’ont pas manqué : Candine, Morgana. La pomme à chair rouge Kissabel s'affichait elle sur son propre stand. A ces cascades d’annonces de nouvelles variétés, on peut y ajouter la petite nouvelle en prune : Lovita.

Les fruits à coque (Coopenoix, Koki…) et les herbes aromatiques (Jardins du Midi groupe Mandar, Butet…) n’étaient pas en reste. Côté produits, le “kit recette” (tous les légumes nécessaires pour une recette dans un même packaging) était très en vogue. On a pu l’apercevoir chez Anecoop ou encore Prince de Bretagne. Mais c’est Priméale qui a été le plus loin, en proposant tout un concept pour dynamiser le rayon Ière gamme avec ce type de produits.

Le sans pesticide de synthèse, le zéro résidu de pesticides, le zéro pesticide… Tous les nouveaux labels s’affichaient fièrement sur les stands.

(c) Julia Commandeur - FLD

 

Des annonces, des partenariats et des signatures

Enfin, que serait un salon de cette ampleur sans les annonces qui vont avec ? Les transporteurs JH Mesguen et Socafna ont ainsi annoncé la création de Logifel, via un stand commun. Sur le stand d’Interfel, les interprofessions française, espagnole, italienne et hongroise ont signé une déclaration d’intention pour établir des engagements et des actions pour mieux défendre le secteur des fruits et légumes au niveau européen. Les grossistes français, italiens et espagnols ont, eux, présenté un manifeste européen pour être mieux reconnus auprès de Bruxelles. Car l’idée qui a toujours fonctionné dans la filière, c’est qu’ensemble, on va plus loin.

Lire aussi : à Madrid, de la politique et des départs

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su