Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Céréales

Une production russe de blé tendre supérieure à 90 Mt d’ici dix ans ?

Kévin Cler
18 fév 2019

Une enquête d’Arvalis confirme la montée en puissance de la Russie sur le marché mondial du blé tendre dans les années à venir.

Dans le Centre et la Volga, les agriculteurs pourraient dans les années à venir privilégier les blés d'hiver aux blés de printemps, encore courants.

Devra-t-on s’habituer à voir les Russes reproduire les performances en termes de production et d’exportations de blé tendre obtenues lors de la campagne 2017/2018 dans les huit à dix années à venir ? La réponse serait positive, selon une enquête d’Arvalis menée sur la période janvier-août 2018, dont deux mois (avril-mai) chez le premier exportateur mondial de blé tendre. « L’enquête n’a pas pour but de donner de chiffres précis, mais de donner une tendance. […]. Les Russes devraient pouvoir, à l’avenir, exporter plus de 45 Mt par an », complète Yannick Carel, chargé d’études au sein de l’institut de recherche et participant à l’étude.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité