Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Alsace 

Une campagne 2018/2019 en demi-teinte

Karine Floquet
20 mai 2019

Si le commerce du blé tendre s’est bien comporté, celui du maïs a été pénalisé par les basses eaux du Rhin. L’état des cultures d’hiver est pour l’heure satisfaisant.

Vincent Marmuse - Réussir SA

« Le bilan 2018/2019 en Alsace se caractérise par un été chaud et sec qui n’a pas eu de conséquences sur la production de blé tendre (48 000 ha semés) mais qui a conduit aux basses eaux du Rhin et impacté les cultures de printemps », indique Christophe Armbruster, vice-président de l’Association de la Bourse de Strasbourg et responsable de la commercialisation des céréales et de la qualité du groupe Armbruster, négoce familial alsacien. La production de maïs a chuté de 7 % entre 2017 et 2018 (11 t/ha en moyenne sur 120 000 ha), avec des différences marquées entre zones irriguées (14 t/ha maximum) et non irriguées (7 t/ha minimum). Le soja (6 000 ha semés) a suivi le même scénario.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité