Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Coopération

Une année étale pour la nutrition animale française

Yanne Boloh
18 nov 2019

Les chiffres 2019 de la coopération devraient confirmer des volumes en aliments Volailles et Porcs en baisse, et en légère hausse en aliments Bovins.

Rodolphe de Ceglie
La légère progression des aliments Bovins (26 % des volumes) couvre presque le déficit dans les autres espèces.
Coop de France Nutrition animale a confirmé que l’année 2019 devrait être du même niveau que 2018 avec une prévision de production à 20,8 Mt, lors de sa convention du 6 novembre. Les fabrications d’aliments Volailles, qui représentent 42 % des volumes, sont en léger retrait, principalement en raison de l’aliment Dinde. En aliments Pondeuse et Poulet de chair, les tendances sont haussières. Mais elles ne reflètent pas les évolutions de la consommation de produits animaux dans l’Hexagone, puisque les importations de volailles de chair continuent de croître. La légère progression des aliments Bovins (26 % des volumes) couvre presque le déficit dans les autres espèces. En porc (23 %), la production enregistre aussi un repli.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité