Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Sica Atlantique : un retard des exports céréaliers rattrapable

Karine Floquet
06 fév 2018

Le silo portuaire rochelais est sensiblement en retard en termes de chargement de grains par rapport à ce qu’il aurait dû effectuer en première partie de campagne. Cependant, la barre des 2,5 Mt reste atteignable à fin juin.

Karine Floquet

« De juillet à décembre, nous n’avons exporté qu’un gros tiers des volumes escomptés. Il nous resterait donc deux tiers du tonnage à expédier sur une demi-campagne », affirme Simon Aimar, directeur de l’activité Céréales du groupe Sica Atlantique. Ce sont le maïs (51 400 t chargées sur juillet-décembre 2017, contre 61 800 t sur juillet-décembre 2016) et l’orge (201 500 t, contre 206 500 t) qui présentent le plus de retard d’exécution. En blé tendre, les chargements sur la première partie de campagne sont convenables (590 000 t, contre 570 000 t).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité