Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Diversification

Quand la moutarde retrouve son pays d’origine

Valérie Noël
11 mar 2019

Exploitant en Bourgogne, Damien Beaumont produit chaque année une centaine d’hectares de moutarde destinée à l’industrie régionale du condiment. Bien structurée, la filière a trouvé un nouveau souffle grâce à un travail sur les variétés et à la reconnaissance d’une IGP.

V. Noël
La moutarde est la culture qui fournit à Damien Beaumont sa meilleure marge.

La moutarde, cela fait longtemps que Damien Beaumont ne peut plus s’en passer. « Quand je me suis installé en 2003 sur la ferme de mes beaux-parents, j’ai très vite travaillé avec Pierre Coquillet, chez qui j’effectuais des heures de main-d’œuvre », explique l’agriculteur, sociétaire d’une SEP (1) de 714 hectares en Côte-d’Or. Or, Pierre Coquillet, associé de la SEP, est à l’origine de l’Association de la moutarde de Bourgogne (AMB) qui, dès les années 90, s’est attachée à relancer la culture de la crucifère dans la région (lire encadré).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité