Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Producteur de cameline et oléiculteur

Charles Baudart, C. B.
12 juil 2019

Sur l’exploitation de grandes cultures de Yannick Gambier, la caméline est marginale en surfaces. Mais transformée en huile, elle assure un nouveau débouché, un allongement de la rotation et un rapport renouvelé avec les consommateurs.

C. Baudart
Yannick et Caroline Gambier mettent à profit les vertus santé et cosmétique de la cameline.

Une dizaine d'espèces ! Depuis trois ans, Yannick Gambier a allongé son assolement et diversifié ses cultures. Il exploite 190 hectares de grandes cultures en EARL à Villiers-en-Désœuvre dans l'Eure. Le blé tendre et le colza ne représentent que 50 % de sa SAU. La plus atypique de ses cultures est sans doute la caméline, une petite crucifère que l'agriculteur cultive en association avec de la lentille sur près de 8 hectares. Il la transforme à la ferme.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité