Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Plusieurs manières de contrôler l’élongation automnale des colzas

Delphine Nicolas, Anne Gilet
24 juin 2019

Si le choix variétal reste incontournable pour limiter l’élongation automnale des colzas, cette option n’est pas toujours suffisante. L’itinéraire technique et les apports azotés doivent être ajustés pour contrôler au mieux ce phénomène.

Terres Inovia
L’élongation automnale est évaluée dans le cadre des essais d’inscription d’une variété.

Vive les automnes doux et humides, propices à une pousse rapide des colzas dès le semis. Mais ce contexte favorable à l’implantation des cultures peut conduire à un allongement trop rapide des tiges. Ce phénomène, appelé élongation automnale, est redouté par les producteurs de colza. Car une tige longue et fine est plus sensible à la verse. Riche en eau, sa sensibilité au gel est également accrue. Si la tige « éclate », la perte de pied peut être totale. Ces blessures seront autant de portes d’entrées pour les maladies — phoma en tête — qui elles aussi, pourront impacter le rendement final. Limiter cette élongation fait partie des priorités des agriculteurs qui ont décidé d’introduire le colza dans leur rotation.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité