Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Nutrition animale

Nutrition animale et environnement : des enjeux de l’amont à l’aval

Yanne Boloh
09 sep 2019

L’industrie de la nutrition animale diminue son empreinte environnementale dans ses usines, dans ses formulations pour réduire les rejets des animaux, au niveau des transports et de la durabilité de ses approvisionnements.

Isabelle Marandel - La Dépêche Le Petit Meunier

Industrie lourde puisqu’elle produit 20 Mt d’aliments pour animaux par an et qu’elle utilise environ le même volume de matières premières, la nutrition animale française dispose de plusieurs leviers pour réduire son impact sur l’environnement. Par exemple, selon le BREF Food, Drink and Milk (document technique de la Commission européenne) dont une dernière version est attendue dans les semaines à venir, les émissions de poussières doivent être inférieures à 10 mg/Nm3 au niveau du broyeur. Pour le Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia), cette valeur est bien obtenue grâce aux filtres à manche ou à cyclone installés dans les usines.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité