Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Nufarm enrichit sa gamme grâce à Syngenta et Adama

Christian Gloria
22 nov 2017

Dans le cadre du rachat de Syngenta par ChemChina, le groupe suisse et Adama, dont l'actionnaire majoritaire n'est autre que le géant chinois, se voient obligés de céder des phyos à leur concurrent Nufarm.

H. Garnier
Des produits de Syngenta passent chez Adama et d’autres spécialités sont vendues à Nufarm.

Syngenta et Adama cèdent une partie de leurs produits phytosanitaires à la société Nufarm pour un montant de 490 millions de dollars. Cette cession se produit dans le cadre de l’acquisition de Syngenta par ChemChina, ce groupe chinois étant déjà l’actionnaire majoritaire d’Adama. Elle fait suite aux exigences de la DG Concurrence de la Commission européenne, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations de sociétés qui vise à éviter une réduction de la concurrence sur le marché des produits phytosanitaires. Les produits vendus concernent des spécialités génériques d’Adama surtout, dont les molécules ne sont plus protégées par des brevets. Ils comprennent des fongicides, insecticides et herbicides. La transaction sera opérationnelle au premier trimestre 2018.

Adama et Syngenta restent concurrents

Dans un communiqué, Adama informe que « les solutions dont elle se sépare, représentent une part minoritaire de son activité et, qu’en compensation, elle reçoit de la part de Syngenta des produits de valeur économique et de nature similaire. » Ces derniers sont les fongicides Amistar Xtra (= Priori Xtra), l’insecticide Plenum, les herbicides Célio, Vip ainsi que Callisto Turbo, une nouvelle spécialité destinée au désherbage du maïs. Ils sont mis en marché par Adama dès cette campagne mais la société attendra 2018-2019 pour développer deux autres fongicides, Spyrale et Ridgold. Ce transfert traduit la volonté de ChemChina de garder les deux structures Adama et Syngenta bien distinctes et concurrentielles sur le marché européen des phytos.

Publicité