Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Commerce international

Mercosur/UE : un accord peu favorable à l’agriculture de l’UE

Thierry Michel et Yanne Boloh
08 juil 2019

L’Union européenne délaisse le secteur de la viande en contrepartie d’un accès favorisé au marché des produits laitiers et du vin d’Amérique du Sud.

TheDigitalArtist (Pixabay)

Suite à l’accord entre négociateurs européens et sud-américains (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay), le parcours pour ratification de l’accord Mercosur/UE peut commencer : traduction de l’accord en texte juridique (plusieurs mois), validation du Conseil des chefs d’État et de gouvernement européens, validation du Parlement européen puis ratification par chaque pays membre, avec bien souvent des examens et débats politiques devant les parlements nationaux. Au niveau de l’import vers l’UE, le texte prévoit notamment :

• 99 000 t équivalent-carcasse de viande (55 % en frais et 45 % en  surgelé) avec un droit de douane à 7,5 % et suppression des droits de douane, actuellement à 20 % et portant sur 60 000 t de viandes importées sous quota “Hilton” ;

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité