Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Manque de politiques publiques en faveur de la demande mondiale en grains

Kévin Cler
20 nov 2019

Dan Basse, président d’AgResource, estime que la croissance de l’offre planétaire en grains dépasse la progression de la demande, et ce jusqu’aux alentours de 2024, si aucun incident climatique ne survient.

Kévin Cler
Dan Basse, président d'AgResource, lors du Global Grain à Genève le 13 novembre

L’essentiel à retenir de la vision à long terme sur les marchés des grains de Dan Basse, président d’AgResource, est qu’une hausse des prix ne pourra venir de la seule demande émanant de la croissance démographique mondiale durant les prochaines années. « Il manque une intervention des États pour soutenir la demande en grains, et donc les prix », a-t-il déclaré lors du Global Grain, le 13 novembre à Genève.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité