Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Pulvé du futur

L’injection directe se fait attendre

Michel Portier
05 mar 2019

Le développement des systèmes d’injection directe, jusque-là délaissé par les constructeurs, est pourtant promis à un bel avenir pour accéder à la modulation et au ciblage des phytos, et réduire les risques liés à la manipulation de ces derniers.

DiiMotion
L'équipement d'injection directe de DiiMotion peut être embarqué à l'avant du tracteur avec une cuve frontale, en complément d'un pulvérisateur porté, ou adapté sur un appareil trainé ou automoteur.

L’injection directe, c’est un peu le serpent de mer de la pulvérisation… Faute d’une réelle implication des fabricants de pulvérisateurs, cette technique est restée l’affaire d’équipementiers, dont les solutions n’ont jamais véritablement émergé, impactées par de trop nombreuses contraintes techniques.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité