Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

L'essor des grandes cultures biologiques passe par la contractualisation pluriannuelle

Karine Floquet
21 oct 2014
Des mouvements spéculatifs perturbent le marché bio

N « ous sommes tous, acteurs de l'agriculture biologique, en phase avec la nécessité de la contractualisation pour développer la production des grandes cultures, a déclaré Nicolas Lecat, DG d'Agribio Union, lors du Forum Avenir Bio, le 9 octobre à Paris. Nous sommes nous-mêmes impliqués dans des filières, comme Bio Solidaire, avec des engagements sur trois ans en termes de prix minimum ou tunnels de prix, pour protéger l'agriculteur et le transformateur de la volatilité des cours des matières premières. »

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité