Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les céréaliers veulent du soutien

V.Noël
07 fév 2018

A l'occasion de leur congrès le 1er février, les producteurs de blé ont rappelé les difficultés qu'ils traversent et leur besoin d'appui.

Luctheo/ Pixabay
Malgré une bonne récolte 2017, 40 % des céréaliers auront un revenu négatif en 2018 selon l'AGPB.

« En 2017, 40 % des producteurs auront encore un résultat d’exploitation négatif, ce n’est pas tenable », a dénoncé Philippe Pinta, président de l’AGPB (association des producteurs de blé), en congrès à Dijon le 1er février. Le responsable a sollicité, entre autres, le maintien sur cette campagne du dispositif d’urgence (mesures de soutien à la trésorerie, notamment) de 2016 pour les céréaliers en difficulté, le retour à 5 % de paiement redistributif en août 2018 et la mise en place d’une mission pour comprendre les causes de la dégradation économique dans les zones intermédiaires. Philippe Pinta a vivement déploré l’absence du ministre : « à quoi bon être ministre quand on ne vient pas à la rencontre des agriculteurs et qu'on ne les soutient pas? ».

Publicité