Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Les biocarburants de première génération patinent

V. N.
20 oct 2017
Saipol
Saipol projette de recourir à l'activité partielle sur ses activités de biodiesel en France en 2018 (ici, usine de Sète).

Début octobre, la direction de Saipol, premier acteur français du biodiesel, a présenté à ses salariés un « projet de recours à l’activité partielle en 2018 concernant ses activités de production de biodiesel et de trituration en France ». L’activité du groupe montre des signes de faiblesses depuis plusieurs mois. Avec cette mesure, Saipol compte faire face sans licenciement à un « marché fortement dégradé » et à l’arrivée potentiellement massive de biodiesel argentin sur le marché européen. Rappelons que début septembre, Bruxelles a réduit fortement les droits antidumping imposés jusqu’à présent sur ce produit (1).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité