Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le stockage à la ferme au goût du jour

Charles Baudart, C. B.
25 juin 2019

Stocker sa récolte à la ferme peut permettre de mieux la valoriser. Des coopératives mettent en place des politiques de rémunération incitatives, parfois appuyées par des collectivités. Elles délivrent conseils et analyses. La qualité de la récolte reste au cœur des préoccupations.

C. Baudart
Le stockage à la ferme permet de maîtriser la commercialisation de sa récolte mais c'est aussi un moyen de l'alloter plus finement.

Et si vous mettiez vos installations de stockage au goût du jour pour mieux valoriser votre récolte ? De plus en plus d’organismes stockeurs (OS) rémunèrent le stockage à la ferme et des collectivités comme la région Île-de-France financent les projets d’investissement (lire encadré). « Le stockage à la ferme permet de maîtriser la commercialisation de sa récolte mais c’est aussi un moyen d’alloter plus finement une récolte  », commente Katell Crépon, ingénieur en charge du stockage chez Arvalis. Pour les organismes stockeurs, le stockage à la ferme présente un intérêt logistique, même si la stratégie diffère en fonction du positionnement géographique de l’OS.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité