Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Semences

Le Gnis entend se rapprocher de la société civile

Matías Desvernois
15 jan 2019
Matias Desversnois
De gauche à droite, François Burgaud, responsable des relations internationales du Gnis, François Desprez, président du Gnis et Catherine Dagorn, Directrice générale.

À l’occasion de sa conférence annuelle du 10 janvier, le Gnis annonce vouloir davantage répondre aux attentes des citoyens en menant une politique d’ouverture plus appuyée. À cette fin, un comité des enjeux sociétaux, en cours de constitution, sera révélé début printemps au plus tard. « On nous reproche, nous les semenciers obtenteurs, de restreindre la biodiversité. Ce que nous ressentons comme une grande injustice. […] Nous attendons beaucoup de ce comité pour nous éclairer sur les interpellations de la société et aussi mieux faire comprendre ce que nous faisons », justifie François Desprez, président du Gnis.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité