Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Le début de la fin pour le glyphosate

C. G.
06 déc 2018

Le 22 novembre, le gouvernement a mis en ligne une plateforme dédiée à la sortie du glyphosate (www.glyphosate.gouv.fr).

S. Leitenberger
Il y a 190 herbicides à base de glyphosate en France dont 132 ne seront plus utilisables après le 15 juin 2019.

Le site doit apporter des solutions alternatives à l’utilisation de l’herbicide ainsi que des témoignages d’agriculteurs s’en passant. Un compteur recense les agriculteurs sortis du glyphosate ou qui s’y engagent avec la localisation des parcelles, ce qui a eu le don d’agacer la FNSEA : « ce site est stigmatisant et clivant entre les agriculteurs qui utilisent du glyphosate et ceux qui n’en utilisent pas. Ce n’est qu’une opération de communication supplémentaire et qui alimente l’agribashing ». À la mi-décembre, le compteur n’affichait que 11 agriculteurs sortis du glyphosate ou prêts à le faire.

132 produits passent à la trappe

Par ailleurs, l’Anses a démarré les réévaluations des autorisations de mise en marché (AMM) des produits à base de glyphosate. Il y a 190 de ces herbicides en France. 58 dossiers de demande de renouvellement et 11 nouvelles demandes d’AMM ont été déposés à l’Anses. 132 préparations ne sont pas soutenues et pour celles-ci, l’Anses vient de notifier aux industriels la fin de leurs autorisations avec un délai maximal d’utilisation au 15 juin 2019. Pour chaque produit à l’évaluation, l’Anses étudiera les usages demandés et interdira ceux pour lesquels il existe une alternative.

Publicité