Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Production

Le ciel s’assombrit pour la filière française du blé dur

Kévin Cler
17 déc 2018
Gilles EHRMANN
Les services Statistiques du ministère de l’Agriculture (Agreste) annoncent une baisse de plus de 10% des surfaces de blé dur cette année. Ci-dessus, un champ de blé dur dans le Sud-Est au printemps.

La filière française du blé dur est en souffrance. Les services Statistiques du ministère de l’Agriculture (Agreste) estiment, au 11 décembre, une baisse des surfaces de 11,1 % entre 2017 et 2018, à 308 000 ha. Arvalis-Institut du végétal était plus pessimiste, tablant sur des superficies inférieures à 300 000 ha il y a quelques semaines. Concernant le plan de relance du blé dur, la filière devrait bientôt « se réunir pour en parler. […] Sur le constat général, il faut faire autrement. Depuis deux-trois ans, les surfaces baissent », a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé Céréales de FranceAgriMer, le 12 décembre.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité