Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Boulangerie

Le “boulanger progressiste”, une tendance d’avenir

Karine Floquet
26 sep 2019

La présentation d’Europain 2020, qui se tiendra du 11 au 14 janvier à Paris, a été l’occasion de dessiner le profil du boulanger de demain.

« En France, on consomme 100 g de pain par jour et par habitant, un chiffre qui a arrêté de baisser », souligne Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. Et d’expliquer : « Les gens reprennent un petit-déjeuner, ils ont compris que le pain ne faisait pas grossir et ont conscience des efforts des agriculteurs, meuniers et boulangers pour limiter voire supprimer les améliorants dans sa fabrication. » Si la consommation de pain stagne, le boulanger tente de répondre au mieux aux nouvelles attentes de sa clientèle pour la relancer. Le cabinet d’étude CHD Expert l’a baptisé le “boulanger progressiste”.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité