Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La tolérance à la JNO : futur standard des orges d’hiver

Christian Gloria
24 juin 2019

Avec l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes, la nécessité de recourir à des variétés d’orges résistantes à la JNO devient primordiale. Les semenciers apportent des réponses.

V. Marmuse
La JNO peut occasionner des pertes de rendement supérieures à 50 q/ha en orge d'hiver.

La tolérance à la JNO (Jaunisse nanisante de l’orge) va-t-elle devenir une barrière d’entrée pour l’inscription variétale ? « Il y a une forte montée en puissance de ces variétés, rapporte Louis-Marin Bossuet, responsable études VATE pour les orges, avoines et blé dur au Geves (1). En première année d’inscription pour le catalogue officiel français, 30 % des variétés d’orges d’hiver déposées présentaient cette tolérance en 2019. Elles étaient 25 % en 2018. » Le caractère de tolérance à la JNO est valorisé à l’inscription puisqu’il bénéficie d’un double bonus. Autrement dit, une variété qui présentera un déficit de rendement de 2 % par rapport à celui des témoins bénéficiera du bonus de la tolérance à la JNO pour être retenue à l’inscription et non rejetée.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité