Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Dossier

La formation des meuniers de nos pays clients au centre des préoccupations

Anne Le Nail
05 mar 2013

Lors de l’AG de Sénalia, début janvier, Jean-Philippe Everling, vice-président du Synacomex, soulevait la problématique de la formation des chefs meuniers dans les pays du Maghreb acheteurs de blé français. « Jusqu’ici, la plupart des chefs meuniers dans nos pays clients traditionnels étaient formés à l’école de meunerie française, l’Ensmic ». Selon lui, cela serait en perte de vitesse. « Or cette proximité géographique et surtout culturelle est à conserver. » Il saluait au passage le travail de France Export Céréales pour valoriser les origines françaises à l’international et soutenir nos exportations.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité