Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Pulvé du futur

Jusqu’à 80 % d’herbicides en moins grâce à la pulvé ultralocalisée

David Laisney
01 mar 2019

La pulvérisation ultralocalisée ciblant uniquement les mauvaises herbes apparaît comme une piste pour réduire de manière drastique les quantités de produits phytosanitaires appliquées.

Amazone
Sur l’AmaSpot d’Amazone, les capteurs de fluorescence, positionnés tous les mètres, analysent la zone située 60 centimètres devant la rampe et leur faisceau se divise en quatre canaux balayant chacun le spectre d’action d’une buse, soit 25 centimètres.
Agrifac

La pulvérisation ciblée sur l’adventice semble être une des solutions pour diminuer les quantités de bouillie appliquées. Les promesses d’économies sont d’ailleurs très séduisantes, car elles atteignent 80 %. Le procédé présente aussi le grand intérêt de ne pas pénaliser la culture en place, en l’épargnant de tout contact avec le produit phytosanitaire. Il passe par une parfaite identification des plantes grâce à des capteurs ou caméras, dont le niveau de performance varie entre les marques. Amazone, Garford et Trimble utilisent, par exemple, le principe on/off consistant à appliquer l’herbicide sur les adventices détectées sur le sol nu.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité