Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

France Export Céréales veut promouvoir la baguette française en Chine pour mieux exporter son blé tendre

Karine Floquet
10 mar 2015
Si la Chine est pratiquement autosuffisante, elle a besoin d'importer des blés hautement protéinés pour en améliorer la teneur de sa récolte. Faute de disponibilités en cette qualité, l'origine française a du mal à percer dans l'Empire du milieu.

En 2014, sur les 2,9 Mt de blés améliorant et biscuitier importées par la Chine –à comparer aux 130 Mt de sa consommation prévisionnelle pour 2014/2015–, la France a, exceptionnellement, expédié 54.000 t. « Un volume très marginal mais qui a un grand sens symbolique », explique Li Zhao Yu, responsable du bureau de Pékin de France Export Céréales. « C'est la première fois que le gouvernement chinois essayait le blé améliorant français : ce fut une belle découverte. » Et d'ajouter : « Il a même tenté d'en racheter mais sans succès. La France ne possède pas de disponible protéiné suffisant à l'exportation.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité