Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Filière blé Mc Do : la contractualisation contre la volatilité

Emmanuel Dessein
27 avr 2016

Deux cents euros la tonne (€/t) : c’est le prix auquel Mc Donald’s France va payer son blé aux organismes stockeurs avec lesquels il travaille. Et ce, dans le cadre d’un contrat pluriannuel, valable pour les récoltes 2017-2018. Ce prix se décompose en une base de 185 €/t et une prime de 15 €/t (contre 7 €/t dans les précédents contrats) pour le respect de bonnes pratiques agro-environnementales (réduction de la fertilisation, utilisation d’outils d’aide à la décision, présence obligatoire de légumineuses et de Cipan dans la rotation…), de mesures pour la biodiversité et de réductions d’indicateurs (IFT et gaz à effet de serre). Pionnière de la contractualisation, la chaîne de fast-food avait signé son premier contrat pluriannuel avec la filière blé en 2012.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité