Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Faire progresser le rendement de la betterave deux fois plus vite

Christian Gloria
28 déc 2018

Le programme de recherche multipartenarial Aker, dévolu à la betterave sucrière, vise une croissance annuelle des rendements de 4 % contre 2 % actuellement. Mais pas avant 2025-2030.

C. Gloria
Ghislain Malatesta, responsable expérimentation à l’ITB, gère les suivis par drones d’une partie des essais Aker.

Doubler l’augmentation annuelle de rendement de la betterave sucrière : lancé en 2012 pour huit ans, le programme Aker affiche des ambitions élevées en voulant passer de 2 % de croissance annuelle moyenne de production de sucre à l’hectare actuellement, à 4 % à l’horizon 2020. D’énormes moyens ont été mis en œuvre sur ce programme avec onze partenaires du public et du privé (1). 63 000 parcelles sur plus d’une douzaine de plateformes d’essais dont plus de la moitié sur la seule étude du caractère de rendement sucrier, 3000 génotypes de betteraves étudiés, 80 chercheurs impliqués sur le programme, 18,5 millions d’euros de budget dont 5,5 millions d’euros d’aides de l’état… les chiffres parlent d’eux-mêmes.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité