Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Entreprises

Écotaxe, possibles aménagements pour limiter l’impact sur l’économie bretonne

Marianne Roumégoux
16 avr 2013

Adopté au Sénat le 8 avril, le texte sur l’écotaxe poids lourd était vécu comme un « impôt supplémentaire » qui allait « laminer l’emploi », dénonçaient, le 9 avril, les acteurs économiques agricoles et agroalimentaires bretons. « Par l’importance du fret expédié, par son éloignement des centres de consommation », la région « sera l’une des plus pénalisées », indiquaient-ils. Les aménagements apportés n’étaient en effet pas à la hauteur des promesses de Jean-Louis Borloo, ministre d’État en charge du dossier sous la précédente majorité. Les professionnels régionaux demandaient dés lors son « report sine die ».

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité