Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Devenir organisme collecteur pour vendre en direct ses récoltes

Emmanuel Dessein
31 aoû 2016
L’Hexagone compte près de 1 300 organismes stockeurs ou collecteurs. Ce ne sont pas que des coopératives et des négoces. Il s’agit aussi d’industriels, de meuniers… et d’agriculteurs. Quelles démarches faire pour avoir ce statut ? Quels intérêts ? Décryptage.

Vendre ses céréales en direct à un industriel ou à un éleveur n’est pas autorisé. La vente doit obligatoirement se faire au profit d’un organisme stockeur (OS), officiellement appelé organisme collecteur, qui doit être agréé par FranceAgriMer. C’est la raison pour laquelle certains industriels, meuniers, fabricants d’aliments ont choisi de demander ce statut pour pouvoir acheter en direct sans avoir à passer par l’intermédiaire de coopératives ou de négoces, les OS historiques et habituels. Une démarche qui a donné des idées à certains agriculteurs. Plus qu’on ne le pense, les agriculteurs qui demandent le statut de collecteur le font pour vendre au détail à des particuliers.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité