Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Des variétés d'orge adaptées aux besoins locaux

Christian Gloria, Christian Gloria

Les filiales malterie de groupes de distribution agricole influent localement sur le choix des variétés d’orges. Mais les besoins agronomiques et économiques des agriculteurs ne doivent pas être négligés. Avis de deux conseillers agricoles.

 
Dominique Romelot, du service agronomie et innovation à la coopérative Axereal

« Dans une phase de transition en orges d’hiver »

48 % et 46 % des orges d’hiver brassicole : les variétés Etincel et Passerel sont archi-dominantes dans le secteur que couvre la coopérative Axereal (Sud Bassin parisien). Les trois quarts des 100 000 hectares d’orges en 2018 étaient des variétés d’hiver dont 87 % à orientation brassicole. « Une exigence des malteurs est de se faire livrer des lots de variétés pures. Dans nos secteurs de production, mieux vaut travailler avec peu de variétés, ce qui explique ce choix très réduit pour les agriculteurs », explique Dominique Romelot.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité