Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Nutrition animale

Valorex : des contrats pour pérenniser la production française de protéagineux

08 juil 2019
Yanne Boloh

 

Après le lin, Valorex lance des contractualisations sur le modèle promu il y a vingt ans, mais cette fois en féverole, lupin et pois destinés à la nutrition animale. La société a validé les variétés nutritionnellement intéressantes et les traitements technologiques associés dans le gros projet Proleval conduit depuis 2015 et pour six ans avec l’Inra, Terrena et Dijon Céréales. À l’occasion de la présentation des résultats intermédiaires de ce projet, le 2 juillet à Combourtillé (Ille-et-Vilaine), Béatrice Dupont (directrice Développement) et Guillaume Chesneau (directeur Recherche et Innovation) ont présenté une nouvelle ligne pilote.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité