Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Un travail du sol minimum pour contrôler le campagnol

Christian Gloria, C. G.
08 jan 2019

Avec ses galeries superficielles, le campagnol des champs se développe fortement dans les cultures menées en non-travail du sol. Dans les solutions de lutte, de premières expérimentations montrent qu’un travail très superficiel du sol impacte le rongeur.

Fredon
Les populations de campagnols des champs peuvent atteindre plus de mille individus à l'hectare au moment d'une pullulation.

Le campagnol des champs est un casse-tête pour les agriculteurs qui s’interdisent de travailler le sol. « Il y a une recrudescence problématique de ce rongeur au niveau national corrélée au développement de l’agriculture de conservation des sols, note Geoffroy Couval, ingénieur d’études à la Fredon (1) Franche-Comté. Le campagnol est à l’origine de dégâts importants, chiffrés à 130 millions d’euros de pertes économiques en Allemagne (données 2010). En France, nous n’avons pas de données précises. »

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité