Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Protection contre les maladies

Septoriose et rouilles s'adaptent différemment à leur environnement

Christian Gloria
31 jan 2019

Les pathogènes causant les septorioses et rouilles sont notoirement différents dans leur biologie.

C.Gloria
Les rouilles ne comportent pas de races résistantes à des fongicides en France.

« Il y a une reproduction sexuée chez la septoriose qu’il n’y a pas dans les rouilles. Cela génère un brassage génétique important et crée de multiples souches avec des niveaux variés d’agressivité et de virulence », explique Frédéric Suffert, responsable de l’équipe épidémiologie à l’unité Bioger de l’Inra, à Grignon. Certaines souches présentent des virulences permettant de contourner les gènes de résistance de variétés. La biologie de la septoriose fait qu’il y a beaucoup de variations permettant des contournements rapides de ces gènes.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité