Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Pac

Second pilier : peu de place pour les grandes cultures dans le Centre

Valérie Noël
11 nov 2018

Avec un PDR qualifié par beaucoup de "vert", la région Centre-Val-de-Loire a misé sur l’agroécologie, le bio, le travail en coopération… mais sans cibler particulièrement les grandes cultures, soutenues au final par d’autres mécanismes.

S. Leitenberger
Seul un quart du budget consacré aux Maec dans le Centre profite aux exploitations de grandes cultures.

Selon une analyse réalisée en début de programmation par l’APCA (chambres d’agriculture), le plan de développement rural (PDR) du Centre fait partie des plus « verts ». Si l’on excepte les ICHN (Indemnités compensatoires de handicaps naturels) sur lesquels les régions n’ont pas de flexibilité, le conseil régional a mis une énorme part de son budget sur les Maec (Mesures agroenvironnementales et climatiques) qui totalisent 79 millions d’euros (M€) sur 345 M€ dans la troisième version de la maquette financière. « Nous pensions au départ que l’on ne ponctionnerait pas ce budget à hauteur des prévisions, se rappelle Benoît Tassin, directeur adjoint de la chambre d’agriculture régionale.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité