Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
VENDRE

Définir son seuil de commercialisation, une boussole pour mieux vendre

Charles Baudart et Gabriel Omnès
16 sep 2019

Quel est le seuil de commercialisation de vos productions végétales cette année ? Trop peu d’agriculteurs peuvent répondre à cette question. Pourtant, ce seuil simple à déterminer rationalise les décisions de vente sur l’exploitation.

C. Baudart

Décider de vendre ou non sans connaître son seuil de commercialisation, c’est un peu comme conduire une voiture sans éclairage : de plein jour en ligne droite, c’est à la rigueur envisageable ; de nuit sur une voie sinueuse, c’est s’exposer à la sortie de route. « Le seuil de commercialisation permet de déterminer le seuil à partir duquel la vente d’une récolte permettra de dégager de la trésorerie, pour faire face aux besoins de l’exploitation et de l'agriculteur », explique Thierry Lemaitre, expert du Service Etudes et conseil économique au Cerfrance Champagne Nord-Est Île-de-France.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité