Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

La France à la pointe des interdictions sur les insecticides néonicotinoïdes

Christian Gloria, C. G.
07 oct 2019

Entre dérogations dans certains pays européens (mais pas en France) et recours contre les décisions d’interdictions, la question des néonicotinoïdes fait débat en Europe.

Terres Inovia
Les abeilles sont touchées par les insecticides néonicotinoïdes. Plusieurs études en attestent.

Acétamipride, clothianidine, imidaclopride, thiaclopride, thiaméthoxame : depuis le 1er septembre 2018, les néonicotinoïdes ne font plus partie de l’arsenal insecticide pour lutter contre les ravageurs des grandes cultures en France. La décision figure dans le texte de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages et un décret a été publié précisant la mesure. Les représentants des États membres de l’Union européenne ont également voté pour l’interdiction de néonicotinoïdes en avril 2018, mais seulement pour trois d’entre elles : la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité