Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Brasserie

La bière de Noël, une tradition qui perdure

Thierry Michel
04 déc 2019

D'une gestion purement économique et logistique de l'orge au XVIIe siècle, la bière de Noël, désormais synonyme de tradition et de gourmandise, a acquis ses lettres de noblesse.

Diestel2610 (Pixabay)

Au XVIIe siècle, on ne pouvait pas conserver l’orge sur une longue période et, en octobre, il fallait engranger la nouvelle récolte. Les brasseries du Nord de l’Europe, notamment, avaient donc pris habitude de fabriquer un dernier brassin, plus riche, plus fort et plus dense que la production habituelle. Souvent, on y ajoutait de la cannelle, de la coriandre, du gingembre, de l’anis, du miel, des agrumes… Cette bière était en général offerte aux employés et aux bons clients des brasseurs, en guise d’étrennes.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité