Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Nutrition animale

Insectes : des volumes insuffisants… pour le moment

Héloïse de Latour
25 nov 2019

Les journées de l’Aftaa (Association française des techniciens de l’alimentation des productions animales) ont consacré le sujet de l’usage d’insectes en nutrition animale alors que les barrières législatives semblent vaciller.

ROverhate - Pixabay
Mouche soldat

La production d’insectes progresse et des annonces de levées de fonds et d’investissements ont été observées tant en France (Ynsect, InnovaFeed, NextAlim) que dans d’autres pays européens (Protix aux Pays-Bas). Toutefois, les volumes ne sont pas au rendez-vous pour les acheteurs de la nutrition animale, ni les prix : il existe au moins un facteur 10 à réduire. Si les protéines d’insectes sont actuellement autorisées, et utilisées, dans les aliments pour animaux familiers et pour poissons en Europe, elles restent de toute façon interdites aux volailles et aux porcs.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité