Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter

Des légumes secs pour sécuriser une partie du revenu

Véronique Bargain, V. B.
24 juin 2019

Exploitants dans le marais poitevin, Philippe et Dominique Gorichon se sont diversifiés dans la culture de lentilles et de pois chiches, en contrat avec la Cavac. Ces deux productions assurent 10-15 % du revenu.

V. Bargain
Dominique Gorichon, agriculteur."La semence en lentille comme en pois chiche est la charge la plus importante."

« J’ai toujours aimé essayer des choses nouvelles, assure Dominique Gorichon. Nous avons de l’autoguidage depuis 19 ans. Aussi quand la Cavac nous a proposé de tester la production de lentille et pois chiche, cela m’a intéressé. » Engagé à 100 % avec la Cavac, coopérative de Vendée, le Gaec La Bergerie associe Dominique Gorichon et son frère Philippe, pour 230 hectares et 170 brebis, à l’Aiguillon-sur-Mer et Triaize, dans le marais poitevin. « Pratiquement toutes les terres sont drainées, précise Dominique Gorichon. Mais les sols, argilo-calcaires, avec un fond très humide, sont très collants et ne peuvent se travailler qu’en conditions sèches et superficiellement. Nous n’entrons jamais sur les parcelles l’hiver.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité