Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Global Grain

Demande en blé tendre trop légère à moyen terme ?

Kévin Cler
18 nov 2019

Les attentes sur l’offre en provenance de la zone mer Noire, notamment pour les exportations russes, divergent.

Kévin Cler
Dan Basse président et fondateur d'AgResources
« Il y a un manque de soutien de la demande mondiale en grains », s’est exprimé Dan Basse, président d’AgResource lors du Global Grain le 13 novembre à Genève. Et ceci concerne également le blé tendre. En conséquence, « les cours au départ de la mer Noire pourraient progresser sur novembre-décembre, avant de redescendre début 2020 ». Ainsi, la vision globale de Dan Basse à court-moyen terme peut être qualifiée de neutre.

Les exportateurs internationaux ont des volumes en abondance, alors que la demande s’avère assez réduite, compte tenu du faible taux de croissance économique mondiale actuel. Ainsi, le pouvoir d’achat des pays et de leurs populations se résorbe.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité