Publicité
E-mailPrintFacebookTwitter
Pulvé du futur

Vers des engins autonomes pour la pulvérisation

Ludovic Vimond
22 fév 2019

À l’heure où les voitures autonomes commencent à rouler sur le macadam, la robotisation commence à faire ses gammes dans les champs. Mais les drones pourraient également jouer un rôle important.

DOT
DOT a fait le choix d'une grosse unité mobile sur lequel on peut greffer différents outils dont un pulvé.
DJI
Encore interdit en France, le drone de pulvérisation présente plusieurs avantages, comme intervenir rapidement après une grosse pluie.

Depuis quelques années, les automatismes se généralisent sur les machines agricoles. Pour les déplacements et les manœuvres dans les champs, l’autoguidage par GPS est venu se combiner à la séquence de bout de champ. Les constructeurs travaillent aujourd’hui à rendre leurs tracteurs et autres automoteurs autonomes. Plutôt que d’isoler l’opérateur dans sa cabine étanche, pressurisée de catégorie 4, pendant la pulvérisation, la solution serait d’isoler tout opérateur du chantier de pulvérisation. En France, les start-up et les constructeurs font de la recherche et développement sur des petites unités mobiles en maraîchage, en viticulture ou en arboriculture. Ces unités peuvent accueillir plusieurs outils différents, notamment pour le désherbage mécanique.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés
Publicité